Surveillance de l’Aiguille du Midi

Nous voilà suspendu sur l’Aiguille du Midi pour instrumenter son pilier nord.

Quatre capteurs fissuromètres et une centrale d’acquisition développée par les ingénieurs de Myotis ont été nécessaires pour cette surveillance.

Notre matériel est mis à rude épreuve dans cet environnement perché à 3842m d’altitude.

Merci à ALPES INGE et la Compagnie du Mont-Blanc de nous avoir fait confiance.

Merci également à Monica Dalmasso pour les magnifiques images en drone.

Partagez cet article sur les réseaux sociaux